Vous avez besoin d’aide ?
Appelez-nous
Appelez-nous gratuitement au :
09.74.75.25.76
du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Appelez maintenant

Témoignage de Nicolas, 34 ans, atteint d’un cancer colorectal

Découvrez le témoignage de Nicolas, atteint d'un cancer colorectal à 29 ans

Mis à jour le : 11/07/2022
20 mins
Ajouter aux favorisRetirer des favorisTéléchargerGénération du PDF en cours ...
No items found.

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Nicolas, j'ai 34 ans, je suis conducteur de travaux, je suis divorcé, j'ai une fille de 8 ans et nous vivons paisiblement en Alsace 🥨(nico_1367 sur Instagram)

Quel est ton parcours avec la maladie ? Quelles difficultés as-tu rencontré ? Quelles victoires à tu remportées ?

Il y a bientôt 6 ans, on m'a diagnostiqué un cancer colorectal (rectum) de stade 3/4, avec une métastase unique au foie. J'ai subi 3 opérations, 12 chimiothérapies et 28 séances de radiothérapie. J'ai été porteur d'une stomie pendant 7 mois. Je suis en rémission depuis bientôt 5 ans. J'ai gardé des séquelles de mes traitements et mon transit est compliqué mais j'ai remporté une victoire contre le cancer et c'est l'essentiel !

Quand et comment as-tu appris que tu étais atteint d'un cancer ?

J'avais une gêne pelvienne persistante, et mon médecin a mis ça sur le coup du stress. Je suis allé le voir plusieurs fois en l'espace de 7 mois avant de changer de médecin, qui lui, m'a orienté vers un gastroentérologue qui a découvert la maladie lors d'une coloscopie et qui me l'a annoncé à mon réveil. Ma vie a vraiment basculé ce jour-là, j'ai dû arrêter de travailler (pendant 17 mois) et mon quotidien était rythmé par les rendez-vous et soins médicaux. Un réel traumatisme quand on a 29 ans, un enfant en bas âge et plein de projets qu'on doit, d'un coup, mettre de côté...

Comment s’est déroulée ta prise en charge ? Comment as-tu vécu le traitement ?

J'ai très bien été pris en charge dans une clinique de Strasbourg, le personnel hospitalier était au petit soin. Certains médecins ont manqué parfois de tact mais dans l'ensemble je me suis senti en sécurité entre leurs mains expertes. Les traitements étaient difficiles : perte de poids supérieure à 10 kilos, affaiblissement extrême physique et psychologique ; mais il faut voir plus loin et se dire qu'après la pluie vient le beau temps 🙂

As-tu bénéficié d’un suivi psychologique durant la prise en charge ?

Oui je l'ai tout de suite demandé et cela était nécessaire, d'une part pour me sentir mieux, et évacuer auprès de quelqu'un d'autre que mes proches. Les "aidants" (proches à nos côtés durant la maladie) sont aussi impactés par la maladie et le suivi psychologique peut aussi leur être utile afin d'évacuer... Je recommande vivement le suivi psychologique.

As-tu le sentiment que cette maladie est tabou ? De quelle manière ?

Je ne crois pas que cette maladie est taboue, avoir ce type de cancer à moins de trente ans est très rare, je n'étais pas informé sur cette maladie, ses symptômes, je ne savais pas ce qu'était une stomie… Des communications sur ce sujet sont de plus en plus fréquentes, notamment au mois de mars, avec "Mars bleu" le mois dédié au dépistage du cancer colorectal.

Comment fais-tu pour rester positif ? Un conseil à donner aux gens qui souffrent pour qu’ils gardent le sourire ?

C'est très rare d'avoir un cancer colorectal à 29 ans. Ça m'est tombé dessus alors qu'on ne se sent pas concerné à cet âge-là. Je suis pourtant resté très positif tout le long de mes traitements. J'ai été épaulé par ma femme à l'époque et ma fille. J'ai créé des liens avec d'autres patients et le personnel soignant. Je remercie tous ceux qui ont été à mes côtés !

Aux personnes qui se battent contre le cancer, je leur dirais qu'il faut voir ça comme un challenge de la vie, qu'il faut y aller, se battre, et essayer d'en sortir quelque chose de positif. Car même dans les mauvais moments, il y a toujours quelque chose de positif à en tirer.

Le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus meurtrier en France. Détecté à un stade précoce, il peut être guéri dans 9 cas sur 10 ! Un test de dépistage gratuit est proposé à partir de 50 ans, seulement 33,5 % de la population concernée participe au dépistage qui peut pourtant leur sauver la vie. Faites-vous dépister, et ne laissez pas traîner une gêne ou une douleur quelconque !

Un mot sur l'après maladie ?

L'après maladie était (étrangement) pour moi le plus difficile, on a l'habitude d'être dans un "cocon de sécurité" durant plusieurs mois et lorsque les traitements sont finis, on est censé reprendre notre vie d'avant... Mais le traumatisme de la maladie est présent : les examens de contrôle me rappellent à chaque fois cette période difficile.

Aussi, après la maladie, j'ai voulu m'investir pour cette cause qu'est la lutte contre le cancer. J'ai pris la présidence d'une association à but non lucratif qui s'appelle "Un rayon de soleil" (@asso.unrayondesoleil sur les réseaux sociaux) et qui emploie deux socio esthéticiennes qui prodiguent gratuitement des soins de bien-être et d'esthétique aux patients hommes et femmes atteints de cancer, pendant leurs chimiothérapies, dans une clinique de Strasbourg. Et c'est un vrai plaisir de se sentir utile 🙂

Cet article vous à été utile ?
Faites le nous savoir :
Sources :

Notre actualité

Nous vous tenons, Informés

Toute l'actualité
No items found.

Nos outils de recherche

Trouvez les solutions adaptées à votre situation, tout simplement

A l’aide de nos annuaires et simulateurs, découvrez les différents établissements, professionnels, services et aides financières que vous pouvez demander

Etablissements et services

Consultez les différents établissements de santé et services auxquels vous pourrez faire appel.

Je consulte l'annuaire
Professionnels de santé

Trouvez les professionnels de santé qui vous accompagneront près de chez vous.

Je trouve des professionnels
Aides financières

Découvrez vos droits et les aides de financement.

Je découvre mes droits
VOS RECHERCHES en quelques clics
Retrouvez les établissements, services et autres solutions
adaptées à vos besoins proches de chez vous.
Je consulte l'annuaire

Nos expertises

Nous sommes issus de l'alliance des grandes
mutuelles françaises

Grâce aux expertises de ces acteurs majeurs de la santé, nous pouvons
vous offrir des services de qualité.