Vous avez besoin d’aide ?
Appelez-nous
Appelez-nous gratuitement au :
09.74.75.25.76
du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Appelez maintenant

Lou, 27 ans, témoigne de sa dépression

Lou, une jeune femme d’à peine 30 ans, nous partage son parcours avec la dépression et les clés qui lui ont permis de sortir de cette période de fragilité.

Mis à jour le : 11/07/2022
20 mins
Ajouter aux favorisRetirer des favorisTéléchargerGénération du PDF en cours ...
No items found.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Lou, j’ai 27 ans et j’habite en région parisienne.

Tu as traversé une dépression il y a quelques mois, peux-tu nous partager un peu de ton parcours ?

J’ai toujours été une personne assez anxieuse et à l’adolescence j’avais une relation plutôt conflictuelle avec ma mère. Après mon bac, je suis donc partie faire mes études seule au Québec. Mes deux premières années là-bas ont été difficiles psychologiquement car j’étais loin de mes proches mais aussi, de mes repères et de tout ce que je connaissais auparavant. Je pense que cela a créé un terrain propice à l’arrivée de mon mal être.

Durant ma seconde année au Canada, j’ai rencontré un québécois avec lequel je me suis mise en couple, et installée un peu plus tard. Cette personne m’a aidée à mieux gérer ce mal être pendant un temps puis a été l’élément déclencheur de ma dépression…

Quels ont été les signes et les symptômes que tu as ressentis pendant cette période difficile ?

Il y a peut-être eu des signes que je n’ai pas vus et que je ne peux donc pas décrire. Le premier signe qui m’a vraiment frappée a été que je n’arrivais plus à sortir de mon lit (pour travailler, faire des courses ou même nourrir mon chat). Pour restituer les choses, c’était en période de confinement et je travaillais et étudiais de chez moi. Mon conjoint faisait partie des travailleurs essentiels et était donc absent la journée. J’ai tout fait pour essayer de dissimuler mes problèmes aux personnes qui m’entouraient (par exemple, 10 minutes avant que mon conjoint rentre le soir je mettais un réveil et m’habillais pour faire illusion).

L’anxiété vis-à-vis du confinement, ma relation de couple toxique et le fait d’être loin de mes proches n’ont fait qu’empirer mon mal être. Après 1 an, j’ai donc pris la décision de quitter mon conjoint et de rentrer en France en pensant que cela m’aiderait à avancer. Cependant, ma situation n’a pas évolué durant les deux années qui ont suivi et mon quotidien était : aucune énergie, tristesse constante, plus aucune envie. Je passais donc la majeure partie de mon temps au lit.

Quelles ont été les principales sources de soutien pour toi pendant cette étape ?

Ma seule source de soutien lorsque j’étais encore au Québec était mon chat. Il était d’ailleurs très heureux que je passe mes journées au lit avec lui. Je l’ai ramené en France avec moi et il a continué d’être mon repère durant mes trois années de dépression. J’ai également retrouvé mes proches lors de mon retour en France et leur présence m’a été d’un grand soutien.

Y a-t-il eu des moments ou des activités qui ont semblé atténuer les symptômes de dépression, même temporairement ?

Je réussissais à sortir ponctuellement avec des proches mais cela me demandait beaucoup d’énergie.

As-tu décidé de trouver de l’aide professionnelle ?

Plusieurs mois après mon retour en France, voyant que mon état ne s’améliorait pas, mes proches m’ont poussée à consulter mon médecin traitant pour lui parler de mon quotidien. Il m’a alors adressée à un psychiatre que j’ai mis du temps à aller consulter. Ce dernier a posé le diagnostic de la dépression et m’a prescrit un traitement.

Au départ, je n’ai pas cherché de l’aide professionnelle par moi-même car n’ayant pas de diagnostic officiel, je pensais seulement vivre une période de déprime passagère.

Quelles sont les choses que tu as pu mettre en place pour sortir de cette période ?

Pour ne pas dépendre indéfiniment de mes proches, j’ai dû reprendre une partie de ma vie en main. Cela a commencé par la recherche d’un travail. Tout s’est alors enchaîné plus vite que je ne l’avais anticipé : 1 mois après le début de mes recherches, je débutais un contrat.

Le fait d’avoir un travail, et donc des responsabilités, m’a forcée à reprendre un rythme de vie et à retrouver une certaine sociabilité. J’ai notamment fait la rencontre de deux collègues avec qui je me suis sentie assez à l’aise pour parler de ma dépression et cela m’a aidée à aller de l’avant.

Y a-t-il des changements dans ton mode de vie que tu as apportés afin de favoriser ton bien-être mental ?

J’essaie de rester entourée et de voir régulièrement mes proches pour garder le moral, j’ai mis en place une nouvelle routine grâce à mon travail qui m’offre une certaine stabilité au quotidien et j’ai déménagé pour évoluer dans un cadre plus propice à mon épanouissement personnel.

Comment gères-tu les périodes de doutes, de stress dorénavant ?

Le stress reste un de mes plus grands enjeux pour ne pas rechuter. Je n’arrive pas toujours à le gérer et c’est pourquoi il est nécessaire pour moi de rester entourée et conseillée.

Quelles sont les stratégies et les astuces que tu mets en place pour maintenir une bonne santé mentale ?

Mettre en place une routine sportive a eu un impact positif sur ma santé mentale. Me dépenser m’aide à éviter de ressasser mes pensées négatives ainsi que mes doutes et à évacuer mon stress.

Comme évoqué plus haut, j’essaie également de sortir régulièrement avec mes proches pour me sentir entourée.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui traverse actuellement une période de dépression ?

Se rappeler qu’il n’est pas seul, premièrement car d’autres personnes vivent des choses similaires à lui et deuxièmement car il a forcément des gens qui tiennent à lui. Lors d’une dépression, il est difficile de voir le positif autour de soi et on pense souvent à tort que personne ne peut nous comprendre ou que personne n’est là pour nous. Il ne faut vraiment pas avoir peur d’en parler à ses proches ou même à des personnes que l’on connaît peu si on sent que cela sera bénéfique. Ces personnes peuvent être d’un immense soutien par leur parole mais aussi, et surtout, par leurs actes, leurs attentions et leur écoute. Il peut aussi être intéressant de parler de son ressenti et/ou de sa situation avec des personnes qui traversent la même chose afin de se soutenir mutuellement.

Concernant la prise en charge, il ne faut surtout pas hésiter à trouver la bonne personne, quitte à consulter différents professionnels. Il est très important de se sentir soutenu, écouté, compris et en confiance pour que cela puisse être bénéfique.

Cet article vous à été utile ?
Faites le nous savoir :
Sources :

Notre actualité

Nous vous tenons, Informés

Toute l'actualité
Mis à jour le : 24/06/2023
Anna, 25 ans, témoigne de son rôle d’aidante
No items found.
Anna, jeune femme de 25 ans a été l’aidante de sa grande sœur lorsqu’elle a traversé sa dépression. Elle nous raconte comment elle a accompagné sa sœur et comment elle s’est elle-même protégée.
Lire l'article
Mis à jour le : 24/06/2023
Comment aider quelqu'un en dépression ?
No items found.
La dépression est un trouble mental fréquent touchant à la fois la vie de la personne, mais aussi celle de l’entourage. Néanmoins, l’entourage a un rôle essentiel à jouer afin de soutenir la personne dans son parcours vers la guérison de la dépression. Nous vous donnons les clés pour accompagner votre proche
Lire l'article

Nos outils de recherche

Trouvez les solutions adaptées à votre situation, tout simplement

A l’aide de nos annuaires et simulateurs, découvrez les différents établissements, professionnels, services et aides financières que vous pouvez demander

Etablissements et services

Consultez les différents établissements de santé et services auxquels vous pourrez faire appel.

Je consulte l'annuaire
Professionnels de santé

Trouvez les professionnels de santé qui vous accompagneront près de chez vous.

Je trouve des professionnels
Aides financières

Découvrez vos droits et les aides de financement.

Je découvre mes droits
VOS RECHERCHES en quelques clics
Retrouvez les établissements, services et autres solutions
adaptées à vos besoins proches de chez vous.
Je consulte l'annuaire

Nos expertises

Nous sommes issus de l'alliance des grandes
mutuelles françaises

Grâce aux expertises de ces acteurs majeurs de la santé, nous pouvons
vous offrir des services de qualité.