Soins de support : qui seront mes interlocuteurs, en présentiel et à distance ?

Professionnels des soins, médecin traitant, personnel de l’hôpital, interlocuteurs régionaux : faisons le point...

Mis à jour le :
29
/
06
/
2022
Télécharger l'infographie
Soins de support : qui seront mes interlocuteurs, en présentiel et à distance ?

Professionnels des soins, médecin traitant, personnel de l’hôpital, interlocuteurs régionaux : faisons le point sur toutes les personnes disponibles pour vous accompagner dans l’organisation et le suivi des soins de support.

 

Les professionnels des soins de support[1] font le plus souvent partie de votre service d’oncologie, d’un autre service de l’établissement ou d’associations partenaires de votre structure. Ces référents peuvent aussi provenir d’une équipe mobile qui intervient ponctuellement au sein de votre structure. C’est souvent le cas pour les séances dédiées à la prise en charge de la douleur. Votre ou vos spécialiste(s) en soins de support peuvent également être des professionnels installé(e)s en libéral comme le sont souvent les diététiciens, les kinésithérapeutes, les psychologues et les professionnels du bien-être (sophrologie, activité physique adaptée APA…).

 

Accéder à la liste de vos interlocuteurs en un clic.

 

Des accompagnateurs en santé au médecin traitant

 

En France, il existe au sein des établissements de santé un total de 36 espaces de rencontres et d’information (ERI). Ces lieux donnent accès à des échanges gratuits et sans rendez-vous avec un accompagnateur en santé, disponible pour répondre à toutes vos questions sur les soins de support et autres sujets afférents au suivi de votre maladie[2].

 Votre médecin traitant reste également une personne centrale pour articuler votre suivi et l’organisation des soins de support. Il est là pour vous soutenir, vous aiguiller vers tel ou tel soin de support et/ou spécialiste après une évaluation précise de votre état, de vos besoins[3] et de vos envies.

Patients, aidants : les DAC pour plus de lisibilité

Entre les séances de traitement, la gestion administrative et l’organisation des soins de support, pas toujours facile de garder pied dans le quotidien. Pour vous faciliter la tâche, vous et vos aidants pourrez contacter les dispositifs d’appui à la coordination (DAC)[4] en déploiement à compter de juillet 2022. Notamment pour les situations complexes. Enjeu :accéder à toutes les informations[5] et ressources médicales[6] de proximité, adaptées à vos besoins. Ce réseau concerne notamment les contacts de professionnels disponibles pour vous guider dans votre parcours de soins. De quoi gagner du temps et de l’énergie pour organiser par exemple vos séances en soins de support sans consacrer des heures entières à la recherche d’informations parfois peu lisibles ou éparpillées. Le réseau territorial[7] des DAC est aussi déployé pour favoriser la coordination des soins[8] par le personnel[9]médical, paramédical, social et médico-social.

 

Zoom sur les  solutions digitales

Adressée par votre oncologue ou votre médecin traitant, la  téléconsultation permet de suivre en visio des séances avec un psychologue ou  un nutritionniste. Un avantage pour gagner en autonomie, éviter les trajets  et les temps d’attente. Et rien ne vous empêche d’aller en rendez-vous quand  vous en éprouvez le besoin.

Toujours au rayon  digital, l’application MyCharlotte vous permet de suivre vos séances bien-être en ligne. Ce  programme d’accompagnement vous connecte à des exercices en visio ou en audio  (yoga, pilates, méditation…), des séances de nutrition, des conseils en  sexologie. Vous avez la possibilité de vous fixer vos propres objectifs.  MyCharlotte vous donne aussi accès à des vidéos de spécialistes, des  témoignages de patients et références de livres.

 

Ressources

Vous souhaitez en savoir plus sur :

Références

[1] Nutritionniste, enseignant en activité physique adaptée (APA), socio-esthéticienne, accompagnateur pour le retour à l’emploi, soutien dans les démarches administratives, psychologue, psychiatre, sophrologue, spécialiste en préservation de la fertilité

[2] Soutien, budget, vie de famille, aidants, coordonnées des associations, des organismes locaux et/ou d'État comme les caisses d’allocations familiales, les caisses de Sécurité sociale…)

[3] Les soins de support sont là pour vous aider à vivre au mieux les effets de la maladie et des traitements : douleurs, nausées, fatigue, perte d’appétit, troubles de la digestion, chutes de cheveux, anxiété, diminution de la libido, handicap…

[4] Les DAC ont été publiés par le décret n°2021-295 du 18 mars 2021 relatif aux dispositifs d'appui à la coordination des parcours de santé complexes et aux dispositifs spécifiques régionaux - JORF n°0068 du 20 mars 2021

[5] Ressources de soins et administratives, conseils de prévention, accès aux aides pour le maintien à domicile,orientation des patients vers l’offre de soins adaptée aux besoins

[6] Les DAC délivrent aux patients « des informations sur les ressources médicales et administratives adaptées à leur besoin, d’une écoute et de conseils pour guider leur parcours de soins, d’un accès à des aides pour favoriser leur maintien à domicile », Institut national du Cancer

[7] Chaque DAC rassemble à l’échelle territoriale la coordination territoriale d’appui (CTA), les plateformes territoriales d’appui (PTA), les méthodes d’action pour l’intégration des services d’aides et de soins dans le champ de l’autonomie (MAIA), les réseaux de santé et les centres locaux d’information et de coordination (CLIC)

[8] Les DAC « permettent d’apporter des réponses davantage adaptées et coordonnées entre les professionnels, quels que soient la pathologie, l’âge de la personne qu’ils accompagnent ou la complexité de son parcours de santé », Ministère des Solidarités et de la Santé

[9] Professionnels libéraux ou salariés, exerçant dans établissements de santé publics, privés ou en hospitalisation à domicile (HAD)

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Soins de support : qui seront mes interlocuteurs, en présentiel et à distance ?

Mis à jour le :
29
/
06
/
2022

Professionnels des soins, médecin traitant, personnel de l’hôpital, interlocuteurs régionaux : faisons le point sur toutes les personnes disponibles pour vous accompagner dans l’organisation et le suivi des soins de support.

 

Les professionnels des soins de support[1] font le plus souvent partie de votre service d’oncologie, d’un autre service de l’établissement ou d’associations partenaires de votre structure. Ces référents peuvent aussi provenir d’une équipe mobile qui intervient ponctuellement au sein de votre structure. C’est souvent le cas pour les séances dédiées à la prise en charge de la douleur. Votre ou vos spécialiste(s) en soins de support peuvent également être des professionnels installé(e)s en libéral comme le sont souvent les diététiciens, les kinésithérapeutes, les psychologues et les professionnels du bien-être (sophrologie, activité physique adaptée APA…).

 

Accéder à la liste de vos interlocuteurs en un clic.

 

Des accompagnateurs en santé au médecin traitant

 

En France, il existe au sein des établissements de santé un total de 36 espaces de rencontres et d’information (ERI). Ces lieux donnent accès à des échanges gratuits et sans rendez-vous avec un accompagnateur en santé, disponible pour répondre à toutes vos questions sur les soins de support et autres sujets afférents au suivi de votre maladie[2].

 Votre médecin traitant reste également une personne centrale pour articuler votre suivi et l’organisation des soins de support. Il est là pour vous soutenir, vous aiguiller vers tel ou tel soin de support et/ou spécialiste après une évaluation précise de votre état, de vos besoins[3] et de vos envies.

Patients, aidants : les DAC pour plus de lisibilité

Entre les séances de traitement, la gestion administrative et l’organisation des soins de support, pas toujours facile de garder pied dans le quotidien. Pour vous faciliter la tâche, vous et vos aidants pourrez contacter les dispositifs d’appui à la coordination (DAC)[4] en déploiement à compter de juillet 2022. Notamment pour les situations complexes. Enjeu :accéder à toutes les informations[5] et ressources médicales[6] de proximité, adaptées à vos besoins. Ce réseau concerne notamment les contacts de professionnels disponibles pour vous guider dans votre parcours de soins. De quoi gagner du temps et de l’énergie pour organiser par exemple vos séances en soins de support sans consacrer des heures entières à la recherche d’informations parfois peu lisibles ou éparpillées. Le réseau territorial[7] des DAC est aussi déployé pour favoriser la coordination des soins[8] par le personnel[9]médical, paramédical, social et médico-social.

 

Zoom sur les  solutions digitales

Adressée par votre oncologue ou votre médecin traitant, la  téléconsultation permet de suivre en visio des séances avec un psychologue ou  un nutritionniste. Un avantage pour gagner en autonomie, éviter les trajets  et les temps d’attente. Et rien ne vous empêche d’aller en rendez-vous quand  vous en éprouvez le besoin.

Toujours au rayon  digital, l’application MyCharlotte vous permet de suivre vos séances bien-être en ligne. Ce  programme d’accompagnement vous connecte à des exercices en visio ou en audio  (yoga, pilates, méditation…), des séances de nutrition, des conseils en  sexologie. Vous avez la possibilité de vous fixer vos propres objectifs.  MyCharlotte vous donne aussi accès à des vidéos de spécialistes, des  témoignages de patients et références de livres.

 

Ressources

Vous souhaitez en savoir plus sur :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Références

[1] Nutritionniste, enseignant en activité physique adaptée (APA), socio-esthéticienne, accompagnateur pour le retour à l’emploi, soutien dans les démarches administratives, psychologue, psychiatre, sophrologue, spécialiste en préservation de la fertilité

[2] Soutien, budget, vie de famille, aidants, coordonnées des associations, des organismes locaux et/ou d'État comme les caisses d’allocations familiales, les caisses de Sécurité sociale…)

[3] Les soins de support sont là pour vous aider à vivre au mieux les effets de la maladie et des traitements : douleurs, nausées, fatigue, perte d’appétit, troubles de la digestion, chutes de cheveux, anxiété, diminution de la libido, handicap…

[4] Les DAC ont été publiés par le décret n°2021-295 du 18 mars 2021 relatif aux dispositifs d'appui à la coordination des parcours de santé complexes et aux dispositifs spécifiques régionaux - JORF n°0068 du 20 mars 2021

[5] Ressources de soins et administratives, conseils de prévention, accès aux aides pour le maintien à domicile,orientation des patients vers l’offre de soins adaptée aux besoins

[6] Les DAC délivrent aux patients « des informations sur les ressources médicales et administratives adaptées à leur besoin, d’une écoute et de conseils pour guider leur parcours de soins, d’un accès à des aides pour favoriser leur maintien à domicile », Institut national du Cancer

[7] Chaque DAC rassemble à l’échelle territoriale la coordination territoriale d’appui (CTA), les plateformes territoriales d’appui (PTA), les méthodes d’action pour l’intégration des services d’aides et de soins dans le champ de l’autonomie (MAIA), les réseaux de santé et les centres locaux d’information et de coordination (CLIC)

[8] Les DAC « permettent d’apporter des réponses davantage adaptées et coordonnées entre les professionnels, quels que soient la pathologie, l’âge de la personne qu’ils accompagnent ou la complexité de son parcours de santé », Ministère des Solidarités et de la Santé

[9] Professionnels libéraux ou salariés, exerçant dans établissements de santé publics, privés ou en hospitalisation à domicile (HAD)

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant