Soins de support : budget, soutien, vie de famille : des professionnels disponibles

Les médecins ne sont pas les seuls professionnels essentiels à la prise en charge de votre cancer.

Mis à jour le :
29
/
06
/
2022
Télécharger l'infographie
Soins de support : budget, soutien, vie de famille : des professionnels disponibles

Les médecins ne sont pas les seuls professionnels essentiels à la prise en charge de votre cancer. Zoom sur l’ensemble des compétences nécessaires pour vous soutenir sur les questions financières et psychosociales.

Le cancer peut influer sur la vie sociale et professionnelle, générer des obstacles financiers voire remettre en question certains projets de vie (reconversion professionnelle, création d’une entreprise, projet immobilier…). Différents professionnels[1] sont à vos côtés pour vous aider à traverser ces étapes, vous et votre entourage.

  •  L’assistant(e) social(e)[2] vous informe sur vos droits[3], vous accompagne sur les volets administratifs et financiers, coordonne[4] les interlocuteurs au cours de votre suivi et dans l’après-cancer. Vous pouvez entrer en contact avec une assistante sociale de l’hôpital, via la mutuelle qui propose dans leurs garanties une assistance assurée par ces professionnels. Au besoin, il/elle vous oriente vers les dispositifs adaptés[5] pour constituer vos dossiers. Ce(tt)e professionnel(le) vous aide en particulier à y voir plus clair sur votre régime de protection sociale[6] dont va dépendre la prise en charge de vos soins et le versement de vos indemnités journalières. Il/elle vous accompagne pour compenser les pertes de revenus inhérentes à la maladie[7].   

L’assistant(e) sociale(e) vous dirige vers les dispositifs d’adaptation du logement, vous aide à mettre à jour le dossier de la mutuelle, à gérer les arrêts maladie[8], les enfants[9], à trouver des personnes ressources pour plus de soutien. Le tout en faisant les choses dans la bonne temporalité pour le patient. Les bureaux des assistants sociaux constituent aussi des espaces de parole au sein desquels il est possible de mettre en place un accompagnement psychosocial.

Pour bénéficier de cet accompagnement, vous devez en faire la demande auprès de votre établissement de soins, de centres administratifs ou de votre entreprise[10].

  •  Le médecin du travail[11] assure votre suivi personnalisé, notamment les visites[12] de pré-reprise[13] après un arrêt de travail. Il livre ses préconisations pour le maintien ou l’amélioration de vos conditions de travail[14]. Vous pouvez anticiper ce rendez-vous vous même si votre date de retour au travail n’est pas fixée. Vous, le médecin traitant ou le médecin conseil[15] pouvez en faire la demande. Pour donner son avis, le médecin du travail travaille souvent avec les spécialistes du service de santé[16], l’assistant(e) social(e) de l’Assurance maladie, l’organisme de placement spécialisé, l’équipe de Comète France[17]. Enfin, le médecin du travail assure la visite de reprise à effectuer dans les 8 jours suivant le retour à l’emploi.

Le médecin du travail peut travailler en interne au sein de votre entreprise ou en externe.

  •  Le médecin traitant articule votre parcours de soin entre la médecine de ville et l’hôpital. Il est aussi chargé de remplir votre formulaire d’affection de longue durée (ALD)[18].

Le psychologue vous soutient dans votre quotidien (vie familiale, amicale, amoureuse, professionnelle) pendant et après les traitements.

 

Ressources

Vous souhaitez en savoir plus sur :

  • L’association Comète, spécialisée en réinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap, rendez-vous sur cette page
  • La visite de pré-reprise ? Rendez-vous sur le site Ameli.fr
  • Le tissu associatif de l’Institut national du Cancer (INCa) ? Cliquez sur ce lien
  • L’Association Francophone des Soins Oncologiques de Support (AFSOS), c’est par ici et sur cette page pour obtenir les coordonnées des sites régionaux

Références

[1] Tous ces professionnel(le)s sont tenu(e)s au secret professionnel. Sans votre accord, aucune information sur votre état de santé et/ou situation personnelle ne sera communiquée à une tierce personne ou entité

[2] Le statut des assistants sociaux est défini par le décret n°93-652 du 26 mars 1993

[3] Prise en charge des transports, droits communs et/ou spécifiques en lien avec la maladie

[4] Organisation de la logistique quotidienne, adaptation du domicile, prise en charge des enfants à domicile, en fonction des contraintes liées à la maladie

[5] Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), associations de maintien dans l’emploi

[6] Régime général, régime social des indépendants (RSI), régime agricole, régimes spéciaux, couverture maladie universelle (CMU)

[7] En cas de cessation ou réduction d’activité, d’arrêt de travail, de mise en suspens de projets professionnels ou immobiliers par exemple

[8] Notamment en lien avec l’assistant(e) social(e) de l’hôpital ou du centre de cancérologie

[9] L’assistant(e) social(e) a une mission de protection de l’enfance

[10] Pour joindre un assistant social de la CPAM, l’employeur peut composer le 36 79 (service gratuit + coût de l’appel)

[11] Dans le secteur professionnel, le médecin du travail conseille les travailleurs, les employeurs, les représentants du personnel et les services sociaux

[12] Le médecin du travail assure dans le cadre général les visites d’embauche, les visites périodiques, les visites à la demande du salarié, les visites à la demande de l’employeur

[13] La visite de pré-reprise est effectuée dans le cadre d’un retour au travail pendant la période d’arrêt

[14] Aménagement ou adaptation du poste de travail, du temps de travail, accompagnement vers une reconversion professionnelle, suivi d’une formation, en fonction de l’état de santé physique et psychique

[15] Interlocuteur clé dans la reprise d’emploi, le médecin conseil affilié à la Sécurité sociale est là pour répondre à toutes vos questions concernant vos droits en fonction de votre état de santé

[16] Ergonome, psychologue du travail, assistant social

[17] Association d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap (Comète France)

[18] La couverture à 100% liée à la reconnaissance du cancer en affection de longue durée (ALD) prend fin à l’arrêt des traitements, excepté en cas de suivi régulier nécessaire à la surveillance dans l’après-cancer. Dans ce cas, le patient est exonéré du ticket modérateur (reste à charge remboursé par la complémentaire santé)

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Soins de support : budget, soutien, vie de famille : des professionnels disponibles

Mis à jour le :
29
/
06
/
2022

Les médecins ne sont pas les seuls professionnels essentiels à la prise en charge de votre cancer. Zoom sur l’ensemble des compétences nécessaires pour vous soutenir sur les questions financières et psychosociales.

Le cancer peut influer sur la vie sociale et professionnelle, générer des obstacles financiers voire remettre en question certains projets de vie (reconversion professionnelle, création d’une entreprise, projet immobilier…). Différents professionnels[1] sont à vos côtés pour vous aider à traverser ces étapes, vous et votre entourage.

  •  L’assistant(e) social(e)[2] vous informe sur vos droits[3], vous accompagne sur les volets administratifs et financiers, coordonne[4] les interlocuteurs au cours de votre suivi et dans l’après-cancer. Vous pouvez entrer en contact avec une assistante sociale de l’hôpital, via la mutuelle qui propose dans leurs garanties une assistance assurée par ces professionnels. Au besoin, il/elle vous oriente vers les dispositifs adaptés[5] pour constituer vos dossiers. Ce(tt)e professionnel(le) vous aide en particulier à y voir plus clair sur votre régime de protection sociale[6] dont va dépendre la prise en charge de vos soins et le versement de vos indemnités journalières. Il/elle vous accompagne pour compenser les pertes de revenus inhérentes à la maladie[7].   

L’assistant(e) sociale(e) vous dirige vers les dispositifs d’adaptation du logement, vous aide à mettre à jour le dossier de la mutuelle, à gérer les arrêts maladie[8], les enfants[9], à trouver des personnes ressources pour plus de soutien. Le tout en faisant les choses dans la bonne temporalité pour le patient. Les bureaux des assistants sociaux constituent aussi des espaces de parole au sein desquels il est possible de mettre en place un accompagnement psychosocial.

Pour bénéficier de cet accompagnement, vous devez en faire la demande auprès de votre établissement de soins, de centres administratifs ou de votre entreprise[10].

  •  Le médecin du travail[11] assure votre suivi personnalisé, notamment les visites[12] de pré-reprise[13] après un arrêt de travail. Il livre ses préconisations pour le maintien ou l’amélioration de vos conditions de travail[14]. Vous pouvez anticiper ce rendez-vous vous même si votre date de retour au travail n’est pas fixée. Vous, le médecin traitant ou le médecin conseil[15] pouvez en faire la demande. Pour donner son avis, le médecin du travail travaille souvent avec les spécialistes du service de santé[16], l’assistant(e) social(e) de l’Assurance maladie, l’organisme de placement spécialisé, l’équipe de Comète France[17]. Enfin, le médecin du travail assure la visite de reprise à effectuer dans les 8 jours suivant le retour à l’emploi.

Le médecin du travail peut travailler en interne au sein de votre entreprise ou en externe.

  •  Le médecin traitant articule votre parcours de soin entre la médecine de ville et l’hôpital. Il est aussi chargé de remplir votre formulaire d’affection de longue durée (ALD)[18].

Le psychologue vous soutient dans votre quotidien (vie familiale, amicale, amoureuse, professionnelle) pendant et après les traitements.

 

Ressources

Vous souhaitez en savoir plus sur :

  • L’association Comète, spécialisée en réinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap, rendez-vous sur cette page
  • La visite de pré-reprise ? Rendez-vous sur le site Ameli.fr
  • Le tissu associatif de l’Institut national du Cancer (INCa) ? Cliquez sur ce lien
  • L’Association Francophone des Soins Oncologiques de Support (AFSOS), c’est par ici et sur cette page pour obtenir les coordonnées des sites régionaux

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Références

[1] Tous ces professionnel(le)s sont tenu(e)s au secret professionnel. Sans votre accord, aucune information sur votre état de santé et/ou situation personnelle ne sera communiquée à une tierce personne ou entité

[2] Le statut des assistants sociaux est défini par le décret n°93-652 du 26 mars 1993

[3] Prise en charge des transports, droits communs et/ou spécifiques en lien avec la maladie

[4] Organisation de la logistique quotidienne, adaptation du domicile, prise en charge des enfants à domicile, en fonction des contraintes liées à la maladie

[5] Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), associations de maintien dans l’emploi

[6] Régime général, régime social des indépendants (RSI), régime agricole, régimes spéciaux, couverture maladie universelle (CMU)

[7] En cas de cessation ou réduction d’activité, d’arrêt de travail, de mise en suspens de projets professionnels ou immobiliers par exemple

[8] Notamment en lien avec l’assistant(e) social(e) de l’hôpital ou du centre de cancérologie

[9] L’assistant(e) social(e) a une mission de protection de l’enfance

[10] Pour joindre un assistant social de la CPAM, l’employeur peut composer le 36 79 (service gratuit + coût de l’appel)

[11] Dans le secteur professionnel, le médecin du travail conseille les travailleurs, les employeurs, les représentants du personnel et les services sociaux

[12] Le médecin du travail assure dans le cadre général les visites d’embauche, les visites périodiques, les visites à la demande du salarié, les visites à la demande de l’employeur

[13] La visite de pré-reprise est effectuée dans le cadre d’un retour au travail pendant la période d’arrêt

[14] Aménagement ou adaptation du poste de travail, du temps de travail, accompagnement vers une reconversion professionnelle, suivi d’une formation, en fonction de l’état de santé physique et psychique

[15] Interlocuteur clé dans la reprise d’emploi, le médecin conseil affilié à la Sécurité sociale est là pour répondre à toutes vos questions concernant vos droits en fonction de votre état de santé

[16] Ergonome, psychologue du travail, assistant social

[17] Association d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap (Comète France)

[18] La couverture à 100% liée à la reconnaissance du cancer en affection de longue durée (ALD) prend fin à l’arrêt des traitements, excepté en cas de suivi régulier nécessaire à la surveillance dans l’après-cancer. Dans ce cas, le patient est exonéré du ticket modérateur (reste à charge remboursé par la complémentaire santé)

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant