Retour au travail : zoom sur votre reprise du travail post-cancer

Une fois la phase active de vos traitements terminée, vous pouvez réintégrer le...

Mis à jour le :
29
/
06
/
2022
Télécharger l'infographie
Retour au travail : zoom sur votre reprise du travail post-cancer

Une fois la phase active de vos traitements terminée, vous pouvez réintégrer le monde professionnel, en fonction de vos projets, de vos ressources physiques/psychologiques et de la possibilité de voir votre ancien poste adapté si nécessaire.

Chaque année, sur 400 000 personnes apprenant leur cancer en France, 160 000 sont en situation d’emploi. Le protocole thérapeutique présente un risque de désinsertion professionnelle. Ainsi, après un arrêt de travail prolongé dans le cadre de cette affection de longue durée (ALD), plusieurs étapes sont nécessaires pour reprendre pied dans le monde du travail :

  • La visite de préreprise prévue depuis le 1er avril 2022 avant de réintégrer votre entreprise si vous appréhendez des obstacles en la matière. Le médecin du travail se prononce sur des mesures favorisant votre réinsertion : aménager ou adapter votre poste et/ou votre temps de travail, aller vers une reconversion professionnelle, bénéficier d’une formation (1) pour entamer une reconversion ou une réorientation professionnelle. En cas d’absence supérieure à 30 jours, cette visite de préreprise peut se programmer à votre demande, celle de votre médecin traitant ou du médecin conseil.
  • La visite de reprise, elle, est obligatoire dans les 8 jours suivant votre retour en entreprise pour évaluer la compatibilité entre votre métier et votre état de santé, le besoin d’aménager votre poste et se prononcer sur un éventuel besoin de reclassement professionnel (2). Cette visite est obligatoire après 60 jours d’arrêt de travail liés à une maladie(3) ou à un accident d’origine non professionnelle. Elle s’effectue à la demande de votre employeur et est obligatoirement effectuée par le médecin du travail.

Se faire accompagner :

Parmi les soins de support proposés en post-cancer, des séances vous guident aussi vers la réintégration ou la reconversion professionnelle. Grâce à ces consultations pendant et après vos traitements actifs(4), vous pourrez accéder à un bilan de vos ressources physiques et psychiques. Et à des informations sur les différents dispositifs existant pour favoriser le retour à l’emploi :

Pendant votre arrêt de travail, vous pouvez ainsi bénéficier d’une action dite d’accompagnement. Sur une durée de 1 à 4 mois, il s’agit d’élaborer un nouveau projet professionnel pour vous diriger vers un autre métier dans votre entreprise ou bien dans une autre. Vous pouvez aussi effectuer un bilan de compétences pour évaluer vos ressources, capacités et motivations. L’objectif étant de prendre le temps et de bien s’entourer pour définir un projet professionnel et/ou envisager une formation.

Afin de préparer votre reprise progressive et adaptée, vous pouvez également suivre un essai encadré(5) vous permettant de jauger de votre capacité à reprendre votre ancien poste, de tester un aménagement de poste ou la prise d’un nouveau poste, ainsi que préparer une reconversion professionnelle. Autre option, le contrat de rééducation professionnelle (CRPE)(6) vous donne aussi droit à des formations à anticiper pendant et après votre arrêt maladie, si votre médecin du travail a confirmé votre inaptitude à exercer votre profession.

Et après votre arrêt de travail, n’oubliez pas que vous pouvez demander la mise en place d’un temps partiel thérapeutique(7).

Le médecin traitant, le médecin du travail, le médecin conseil restent vos principaux interlocuteurs. Pour vous aider à construire votre projet professionnel en fonction de votre état de santé, vous pouvez également demander le soutien d’un assistant de service social auprès de votre CPAM.

RESSOURCES :

Vous souhaitez en savoir plus sur :

ANNUAIRES :

Vous souhaitez entrer en contact avec les structures et professionnels proposant des soins de support  ? C’est par ici :

Références

(1) Vous pouvez bénéficier de l’aide à la formation dans le cadre du parcours vers l’emploi. Cette aide vous sera prescrite par votre conseiller Pôle emploi, Cap emploi ou la Mission locale. Pour en bénéficier, vous pouvez déposer un dossier auprès de l’antenne Agefiph de votre région

(2) Démarche obligatoire si le médecin du travail a confirmé votre inaptitude professionnelle à exercer votre métier, sauf si le médecin du travail précise dans son avis « que tout maintien (…) dans l'emploi serait gravement préjudiciable à [votre] santé ou que [votre] état de santé fait obstacle à tout reclassement dans l'emploi »

(3) La visite de reprise est obligatoire après 30 jours d’arrêt maladie dans le cadre d’un accident du travail, après un congé maternité, après une absence liée à une maladie professionnelle

(4) Chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie, chirurgie

(5) Dispositif permettant d’évaluer l’adéquation entre votre état de santé et la qualification du poste, et un possible aménagement de poste. Si ce dernier n’est pas possible, l’essai encadré peut vous accompagner dans votre projet de reconversion. D’une durée de 14 jours, cet essai peut s’effectuer dans votre entreprise ou dans une autre entreprise qui pourra potentiellement vous embaucher après votre arrêt de travail. Votre principal interlocuteur pour en bénéficier et vous faire accompagner sont le service sociale de l’Assurance maladie et votre CPAM

(6) Ce contrat à durée déterminée d’une durée de 18 mois maximum vous aide à la réadaptation et à la formation. Il peut s’effectuer dans votre entreprise actuelle ou au sein d’une nouvelle entreprise. Pendant le contrat de rééducation professionnelle en entreprise (CRPE), vous percevez votre salaire brut précédent en cas de réadaptation à votre ancien métier, et votre salaire brut de votre future profession dans le cadre d’une reconversion

(7) Le temps partiel thérapeutique est possible après un arrêt de travail d’une durée minimale de 6 mois

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Retour au travail : zoom sur votre reprise du travail post-cancer

Mis à jour le :
29
/
06
/
2022

Une fois la phase active de vos traitements terminée, vous pouvez réintégrer le monde professionnel, en fonction de vos projets, de vos ressources physiques/psychologiques et de la possibilité de voir votre ancien poste adapté si nécessaire.

Chaque année, sur 400 000 personnes apprenant leur cancer en France, 160 000 sont en situation d’emploi. Le protocole thérapeutique présente un risque de désinsertion professionnelle. Ainsi, après un arrêt de travail prolongé dans le cadre de cette affection de longue durée (ALD), plusieurs étapes sont nécessaires pour reprendre pied dans le monde du travail :

  • La visite de préreprise prévue depuis le 1er avril 2022 avant de réintégrer votre entreprise si vous appréhendez des obstacles en la matière. Le médecin du travail se prononce sur des mesures favorisant votre réinsertion : aménager ou adapter votre poste et/ou votre temps de travail, aller vers une reconversion professionnelle, bénéficier d’une formation (1) pour entamer une reconversion ou une réorientation professionnelle. En cas d’absence supérieure à 30 jours, cette visite de préreprise peut se programmer à votre demande, celle de votre médecin traitant ou du médecin conseil.
  • La visite de reprise, elle, est obligatoire dans les 8 jours suivant votre retour en entreprise pour évaluer la compatibilité entre votre métier et votre état de santé, le besoin d’aménager votre poste et se prononcer sur un éventuel besoin de reclassement professionnel (2). Cette visite est obligatoire après 60 jours d’arrêt de travail liés à une maladie(3) ou à un accident d’origine non professionnelle. Elle s’effectue à la demande de votre employeur et est obligatoirement effectuée par le médecin du travail.

Se faire accompagner :

Parmi les soins de support proposés en post-cancer, des séances vous guident aussi vers la réintégration ou la reconversion professionnelle. Grâce à ces consultations pendant et après vos traitements actifs(4), vous pourrez accéder à un bilan de vos ressources physiques et psychiques. Et à des informations sur les différents dispositifs existant pour favoriser le retour à l’emploi :

Pendant votre arrêt de travail, vous pouvez ainsi bénéficier d’une action dite d’accompagnement. Sur une durée de 1 à 4 mois, il s’agit d’élaborer un nouveau projet professionnel pour vous diriger vers un autre métier dans votre entreprise ou bien dans une autre. Vous pouvez aussi effectuer un bilan de compétences pour évaluer vos ressources, capacités et motivations. L’objectif étant de prendre le temps et de bien s’entourer pour définir un projet professionnel et/ou envisager une formation.

Afin de préparer votre reprise progressive et adaptée, vous pouvez également suivre un essai encadré(5) vous permettant de jauger de votre capacité à reprendre votre ancien poste, de tester un aménagement de poste ou la prise d’un nouveau poste, ainsi que préparer une reconversion professionnelle. Autre option, le contrat de rééducation professionnelle (CRPE)(6) vous donne aussi droit à des formations à anticiper pendant et après votre arrêt maladie, si votre médecin du travail a confirmé votre inaptitude à exercer votre profession.

Et après votre arrêt de travail, n’oubliez pas que vous pouvez demander la mise en place d’un temps partiel thérapeutique(7).

Le médecin traitant, le médecin du travail, le médecin conseil restent vos principaux interlocuteurs. Pour vous aider à construire votre projet professionnel en fonction de votre état de santé, vous pouvez également demander le soutien d’un assistant de service social auprès de votre CPAM.

RESSOURCES :

Vous souhaitez en savoir plus sur :

ANNUAIRES :

Vous souhaitez entrer en contact avec les structures et professionnels proposant des soins de support  ? C’est par ici :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Références

(1) Vous pouvez bénéficier de l’aide à la formation dans le cadre du parcours vers l’emploi. Cette aide vous sera prescrite par votre conseiller Pôle emploi, Cap emploi ou la Mission locale. Pour en bénéficier, vous pouvez déposer un dossier auprès de l’antenne Agefiph de votre région

(2) Démarche obligatoire si le médecin du travail a confirmé votre inaptitude professionnelle à exercer votre métier, sauf si le médecin du travail précise dans son avis « que tout maintien (…) dans l'emploi serait gravement préjudiciable à [votre] santé ou que [votre] état de santé fait obstacle à tout reclassement dans l'emploi »

(3) La visite de reprise est obligatoire après 30 jours d’arrêt maladie dans le cadre d’un accident du travail, après un congé maternité, après une absence liée à une maladie professionnelle

(4) Chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie, chirurgie

(5) Dispositif permettant d’évaluer l’adéquation entre votre état de santé et la qualification du poste, et un possible aménagement de poste. Si ce dernier n’est pas possible, l’essai encadré peut vous accompagner dans votre projet de reconversion. D’une durée de 14 jours, cet essai peut s’effectuer dans votre entreprise ou dans une autre entreprise qui pourra potentiellement vous embaucher après votre arrêt de travail. Votre principal interlocuteur pour en bénéficier et vous faire accompagner sont le service sociale de l’Assurance maladie et votre CPAM

(6) Ce contrat à durée déterminée d’une durée de 18 mois maximum vous aide à la réadaptation et à la formation. Il peut s’effectuer dans votre entreprise actuelle ou au sein d’une nouvelle entreprise. Pendant le contrat de rééducation professionnelle en entreprise (CRPE), vous percevez votre salaire brut précédent en cas de réadaptation à votre ancien métier, et votre salaire brut de votre future profession dans le cadre d’une reconversion

(7) Le temps partiel thérapeutique est possible après un arrêt de travail d’une durée minimale de 6 mois

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant