Quels sont les droits d’un aidant familial ?

Mis à jour le :
13
/
06
/
2022
Télécharger l'infographie
Quels sont les droits d’un aidant familial ?

Quels sont les droits d’un aidant familial ?

Compte tenu de la difficulté à laquelle vous devez faire face en accompagnant votre proche dépendant, il nous tient à cœur que vous connaissiez tous vos droits. Être aidant familial est un statut aux nombreuses facettes.

Le droit au répit

Avez-vous parfois envie de vous libérer de vos engagements et de vous reposer ? Sachez que vous pouvez profiter d’un droit au répit. Celui-ci a été prévu par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Cette aide à l’aidant familial permet aux proches aidants de personnes handicapées ou de personnes âgées d’autonomie réduite de prendre du repos dans leur activité d’accompagnement afin de se ressourcer.

Le droit au congé

Vous conciliez à la fois vos engagements d’aidant avec un statut de salarié ? Sachez que vous avez droit à des congés. Cette aide à l’aidant familial vous permet d’interrompre temporairement votre activité professionnelle pour que vous disposiez du temps nécessaire pour vous occuper de votre proche. Vous pouvez de ce fait prétendre à un :

  • Congé de proche aidant : qui vous permet d’arrêter de travailler pour vous occuper d’un proche en situation de handicap ou en perte d’autonomie grave. Durant ce congé de 3 mois renouvelables, vous bénéficiez d’un temps précieux pour vous rapprocher du malade tout en maintenant votre emploi. Vous percevez également une allocation journalière du proche aidant (AJPA) d'environ 50 € si vous êtes seul ou 40 € si vous vivez en couple.
  • Congé de solidarité familiale : qui vous permet de rester aux côtés de votre proche gravement malade et en fin de vie. Grâce à ce congé sans solde de 3 mois maximum, vous pouvez l’accompagner dans ses derniers moments. En parallèle, vous touchez l'allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie, au montant avoisinant les 55 €.
  • Congé de présence parentale : qui vous donne la possibilité d’interrompre momentanément votre activité professionnelle pour prendre soin d’un enfant de moins de 20 ans qui est malade ou handicapé, et qui nécessite l’aide d’un aidant familial. Ce congé vous permet de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP) d'environ 50 €, à moduler selon votre situation (seul ou en couple).

Pour que vous puissiez accompagner votre proche dans de meilleures conditions, pendant la durée de ces congés, le contrat de travail est suspendu. Vous gardez tous les avantages que vous avez acquis dans votre emploi avant votre congé tels que votre ancienneté, vos primes, votre niveau de salaire, etc.

Le droit à la retraite

Vous avez interrompu votre activité professionnelle pour vous occuper d’une personne handicapée en tant que proche aidant ? Grâce au droit à la retraite, vous bénéficiez d’une retraite à taux plein à 65 ans au lieu de 67 ans. Depuis octobre 2020, votre affiliation gratuite à l’assurance vieillesse du régime général se fait de manière automatique. De plus, votre indemnité de congé sera automatiquement prise en compte au titre des droits à la retraite, sans aucune formalité à faire.

Le droit à la formation et à l’accompagnement

Être un proche aidant, c’est accompagner au quotidien une personne en perte d’autonomie et majoritairement lui administrer des soins qu’elle ne saurait faire elle-même. Grâce à des formations dispensées par des professionnels médicaux, vous serez capable d’effectuer les gestes de premiers secours, de fournir un soutien psychologique efficace ou des soins en rapport à la toilette des personnes en perte d’autonomie. Par ailleurs, nous sommes à votre disposition pour vous aider à définir les meilleures solutions d'accompagnement personnalisé.

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Quels sont les droits d’un aidant familial ?

Mis à jour le :
13
/
06
/
2022

Quels sont les droits d’un aidant familial ?

Compte tenu de la difficulté à laquelle vous devez faire face en accompagnant votre proche dépendant, il nous tient à cœur que vous connaissiez tous vos droits. Être aidant familial est un statut aux nombreuses facettes.

Le droit au répit

Avez-vous parfois envie de vous libérer de vos engagements et de vous reposer ? Sachez que vous pouvez profiter d’un droit au répit. Celui-ci a été prévu par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Cette aide à l’aidant familial permet aux proches aidants de personnes handicapées ou de personnes âgées d’autonomie réduite de prendre du repos dans leur activité d’accompagnement afin de se ressourcer.

Le droit au congé

Vous conciliez à la fois vos engagements d’aidant avec un statut de salarié ? Sachez que vous avez droit à des congés. Cette aide à l’aidant familial vous permet d’interrompre temporairement votre activité professionnelle pour que vous disposiez du temps nécessaire pour vous occuper de votre proche. Vous pouvez de ce fait prétendre à un :

  • Congé de proche aidant : qui vous permet d’arrêter de travailler pour vous occuper d’un proche en situation de handicap ou en perte d’autonomie grave. Durant ce congé de 3 mois renouvelables, vous bénéficiez d’un temps précieux pour vous rapprocher du malade tout en maintenant votre emploi. Vous percevez également une allocation journalière du proche aidant (AJPA) d'environ 50 € si vous êtes seul ou 40 € si vous vivez en couple.
  • Congé de solidarité familiale : qui vous permet de rester aux côtés de votre proche gravement malade et en fin de vie. Grâce à ce congé sans solde de 3 mois maximum, vous pouvez l’accompagner dans ses derniers moments. En parallèle, vous touchez l'allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie, au montant avoisinant les 55 €.
  • Congé de présence parentale : qui vous donne la possibilité d’interrompre momentanément votre activité professionnelle pour prendre soin d’un enfant de moins de 20 ans qui est malade ou handicapé, et qui nécessite l’aide d’un aidant familial. Ce congé vous permet de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP) d'environ 50 €, à moduler selon votre situation (seul ou en couple).

Pour que vous puissiez accompagner votre proche dans de meilleures conditions, pendant la durée de ces congés, le contrat de travail est suspendu. Vous gardez tous les avantages que vous avez acquis dans votre emploi avant votre congé tels que votre ancienneté, vos primes, votre niveau de salaire, etc.

Le droit à la retraite

Vous avez interrompu votre activité professionnelle pour vous occuper d’une personne handicapée en tant que proche aidant ? Grâce au droit à la retraite, vous bénéficiez d’une retraite à taux plein à 65 ans au lieu de 67 ans. Depuis octobre 2020, votre affiliation gratuite à l’assurance vieillesse du régime général se fait de manière automatique. De plus, votre indemnité de congé sera automatiquement prise en compte au titre des droits à la retraite, sans aucune formalité à faire.

Le droit à la formation et à l’accompagnement

Être un proche aidant, c’est accompagner au quotidien une personne en perte d’autonomie et majoritairement lui administrer des soins qu’elle ne saurait faire elle-même. Grâce à des formations dispensées par des professionnels médicaux, vous serez capable d’effectuer les gestes de premiers secours, de fournir un soutien psychologique efficace ou des soins en rapport à la toilette des personnes en perte d’autonomie. Par ailleurs, nous sommes à votre disposition pour vous aider à définir les meilleures solutions d'accompagnement personnalisé.

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant