Les aidant familiaux, qui sont-ils ?

« Je suis un aidant, une aidante » : le diriez-vous spontanément ? Sans doute pas. Pourtant on compte près ...

Mis à jour le :
2
/
05
/
2022
Télécharger l'infographie
Les aidant familiaux, qui sont-ils ?

Votre présence est régulière

Être aidant, c’est accompagner régulièrement un proche en situation de dépendance en raison de son âge, d’un handicap ou d’une maladie. Ce rôle peut être tenu par un conjoint (57%), un enfant ou un ami. Nul besoin de cohabiter, c’est bien plus la fréquence de l’aide qui compte.

Votre aide est non professionnelle

Les aidants ne sont pas des professionnels. Ils ne sont pas rémunérés. Ils agissent au côté de professionnels du soin et de l’aide à domicile. Leurs tâches ? Celles devenues pénibles pour leur proche, comme les courses, les repas, les démarches administratives, les menus travaux, parfois la toilette… A cela s’ajoute un soutien moral essentiel au bien-être d’une personne en perte d’autonomie.

Le rôle d’aidant s’ajoute à votre quotidien

82% des aidants consacrent au moins 20% de leur temps à aider leur(s) proche(s). Pour 52% des aidants, cette aide s’ajoute à leur activité professionnelle. Leur défi ? Équilibrer vie professionnelle et familiale, loisirs et temps d’aide.

Être aidant tout en travaillant

Spontanément, vous ne vous voyez pas comme un aidant

« J’ai eu du mal à me dire aidante, témoigne Alice. C’est un mot technique, pas très chaleureux. Soulager ma mère est pour moi naturel. Mais avec sa maladie, nos rapports ont changé. Je l’aide à s’habiller, à faire sa toilette. Et ça, ce n’est pas si évident. »

Prendre conscience que l’on est aidant est indispensable. Ce rôle dépasse le simple lien affectif. Il faut s’outiller, rechercher des conseils, voire se former. On prend ainsi du recul pour mieux gérer son temps d’aide et ses propres émotions.

Vous n’êtes pas tout seul, bien au contraire !

Près d’un français sur 6 est un aidant. Et leur nombre devrait s’accroître : on comptait 1,2 millions de personnes dépendantes en 2013, elles seraient 2,3 millions en 2060.

C’est pourquoi des réseaux d’entraide sont apparus. Associations, groupes de paroles, guides… proposent du partage d’expériences et de savoir-faire. Le rôle des aidants est également mieux reconnu par la Loi, donnant droit à des congés spécifiques pour les salariés, à un droit au répit et à des formations.

Les aidants

57% sont des femmes
43% ont moins de 50 ans
52% ont une activité professionnelle
En 2030, un actif sur 4 sera aidant

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Les aidant familiaux, qui sont-ils ?

Mis à jour le :
2
/
05
/
2022

Votre présence est régulière

Être aidant, c’est accompagner régulièrement un proche en situation de dépendance en raison de son âge, d’un handicap ou d’une maladie. Ce rôle peut être tenu par un conjoint (57%), un enfant ou un ami. Nul besoin de cohabiter, c’est bien plus la fréquence de l’aide qui compte.

Votre aide est non professionnelle

Les aidants ne sont pas des professionnels. Ils ne sont pas rémunérés. Ils agissent au côté de professionnels du soin et de l’aide à domicile. Leurs tâches ? Celles devenues pénibles pour leur proche, comme les courses, les repas, les démarches administratives, les menus travaux, parfois la toilette… A cela s’ajoute un soutien moral essentiel au bien-être d’une personne en perte d’autonomie.

Le rôle d’aidant s’ajoute à votre quotidien

82% des aidants consacrent au moins 20% de leur temps à aider leur(s) proche(s). Pour 52% des aidants, cette aide s’ajoute à leur activité professionnelle. Leur défi ? Équilibrer vie professionnelle et familiale, loisirs et temps d’aide.

Être aidant tout en travaillant

Spontanément, vous ne vous voyez pas comme un aidant

« J’ai eu du mal à me dire aidante, témoigne Alice. C’est un mot technique, pas très chaleureux. Soulager ma mère est pour moi naturel. Mais avec sa maladie, nos rapports ont changé. Je l’aide à s’habiller, à faire sa toilette. Et ça, ce n’est pas si évident. »

Prendre conscience que l’on est aidant est indispensable. Ce rôle dépasse le simple lien affectif. Il faut s’outiller, rechercher des conseils, voire se former. On prend ainsi du recul pour mieux gérer son temps d’aide et ses propres émotions.

Vous n’êtes pas tout seul, bien au contraire !

Près d’un français sur 6 est un aidant. Et leur nombre devrait s’accroître : on comptait 1,2 millions de personnes dépendantes en 2013, elles seraient 2,3 millions en 2060.

C’est pourquoi des réseaux d’entraide sont apparus. Associations, groupes de paroles, guides… proposent du partage d’expériences et de savoir-faire. Le rôle des aidants est également mieux reconnu par la Loi, donnant droit à des congés spécifiques pour les salariés, à un droit au répit et à des formations.

Les aidants

57% sont des femmes
43% ont moins de 50 ans
52% ont une activité professionnelle
En 2030, un actif sur 4 sera aidant

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant