Je suis mes droits et mes remboursements de frais médicaux

Mis à jour le :
29
/
07
/
2022
Télécharger l'infographie
Je suis mes droits et mes remboursements de frais médicaux

La prise en charge par l’Assurance Maladie (ou Sécurité Sociale)

L’hospitalisation dans un hôpital public ou une clinique conventionnée permet la prise en charge des frais à hauteur de 80%. Celle-ci couvre aussi bien les soins réalisés durant l’hospitalisation que les consultations nécessaires en amont comme la consultation d’anesthésie ou après comme la consultation post-opératoire avec le chirurgien. Vous pouvez suivre ces remboursements sur le site Ameli.fr, dans votre espace personnel.

Dans certains cas telle qu’une hospitalisation dans le cadre d’une maladie reconnue comme Affection de Longue Durée (ALD) ou à partir du mois de grossesse, la prise en charge des frais par l’Assurance Maladie est de 100%. Ces situations ouvrent également la mise en place du tiers payant automatique. C’est-à-dire que vous n’aurez pas a avancer les frais, l’Assurance Maladie se charge de verser directement le montant des soins aux praticiens (hors dépassement d’honoraires).

 

La prise en charge par la complémentaire santé (ou mutuelle)

En fonction de votre contrat de garantie, la complémentaire santé peut prendre en charge les 20% des frais liés à l’hospitalisation restants. Elle peut également couvrir les dépassements d’honoraires appliqués par les praticiens des cliniques privées, les suppléments pour confort personnel (chambre individuelle par exemple) et le montant du forfait hospitalier (20€/jour d’hospitalisation).

Pour faire le point sur votre couverture, pensez à contacter votre assistance (numéro inscrit sur votre carte de mutuelle) en amont de l’intervention et à transmettre à votre mutuelle les devis fournis le cas échéant pour anticiper votre reste à charge éventuel.

Une fois l’intervention réalisée,vous pouvez suivre vos remboursements directement sur l’application de votre mutuelle si elle en a une ou sur leur site dans votre espace adhérent. Si vous en avez fait la demande, vous recevrez également le détail de ces remboursements par voie postale.

Bon à savoir

Si vous n’avez pas de complémentaire santé et ne rentrez pas dans les critères d’exonération ou de prise en charge à 100% des frais par l’Assurance Maladie, vous pouvez toutefois déposer une requête auprès de cette dernière pour bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle de votre reste à charge au titre de l’action sanitaire et sociale. Pour cela contacter votre caisse de proximité.

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Je suis mes droits et mes remboursements de frais médicaux

Mis à jour le :
29
/
07
/
2022

La prise en charge par l’Assurance Maladie (ou Sécurité Sociale)

L’hospitalisation dans un hôpital public ou une clinique conventionnée permet la prise en charge des frais à hauteur de 80%. Celle-ci couvre aussi bien les soins réalisés durant l’hospitalisation que les consultations nécessaires en amont comme la consultation d’anesthésie ou après comme la consultation post-opératoire avec le chirurgien. Vous pouvez suivre ces remboursements sur le site Ameli.fr, dans votre espace personnel.

Dans certains cas telle qu’une hospitalisation dans le cadre d’une maladie reconnue comme Affection de Longue Durée (ALD) ou à partir du mois de grossesse, la prise en charge des frais par l’Assurance Maladie est de 100%. Ces situations ouvrent également la mise en place du tiers payant automatique. C’est-à-dire que vous n’aurez pas a avancer les frais, l’Assurance Maladie se charge de verser directement le montant des soins aux praticiens (hors dépassement d’honoraires).

 

La prise en charge par la complémentaire santé (ou mutuelle)

En fonction de votre contrat de garantie, la complémentaire santé peut prendre en charge les 20% des frais liés à l’hospitalisation restants. Elle peut également couvrir les dépassements d’honoraires appliqués par les praticiens des cliniques privées, les suppléments pour confort personnel (chambre individuelle par exemple) et le montant du forfait hospitalier (20€/jour d’hospitalisation).

Pour faire le point sur votre couverture, pensez à contacter votre assistance (numéro inscrit sur votre carte de mutuelle) en amont de l’intervention et à transmettre à votre mutuelle les devis fournis le cas échéant pour anticiper votre reste à charge éventuel.

Une fois l’intervention réalisée,vous pouvez suivre vos remboursements directement sur l’application de votre mutuelle si elle en a une ou sur leur site dans votre espace adhérent. Si vous en avez fait la demande, vous recevrez également le détail de ces remboursements par voie postale.

Bon à savoir

Si vous n’avez pas de complémentaire santé et ne rentrez pas dans les critères d’exonération ou de prise en charge à 100% des frais par l’Assurance Maladie, vous pouvez toutefois déposer une requête auprès de cette dernière pour bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle de votre reste à charge au titre de l’action sanitaire et sociale. Pour cela contacter votre caisse de proximité.

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant