Adulte en situation de handicap, les principales démarches

Lorsque le Handicap se manifeste à l'âge adulte, il peut avoir un fort impact sur la vie professionnelle. Pour ...

Mis à jour le :
30
/
05
/
2022
Télécharger l'infographie
Adulte en situation de handicap, les principales démarches

Les aides financières principales

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Elle est destinée à assurer aux personnes handicapées un minimum de ressources. Elle est versée par les CAF ou les caisses de Mutualité Sociale Agricole, elle est accordée sur décision de la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Elle est soumise à condition d’éligibilité que sont l’âge (plus de 20ans), le degré de handicap et le niveau de ressources.

La Prestation de Compensation de Handicap (PCH).

La PCH est attribuée aux personnes en situation de handicap ne pouvant pas réaliser certaines tâches de la vie quotidienne ou avec difficulté. C’est une aide financière qui permet de faire face aux dépenses liées au handicap.

A savoir : La PCH et l’AAH peuvent se cumuler. En revanche, la PCH n’est pas cumulable avec l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). En cas d’éligibilité aux deux dispositifs, il est intéressant de faire le point avant de réaliser votre demande.

 

L’adaptation du logement.

Une baignoire inaccessible, un placard trop haut, un manque d’appuis : des travaux d’aménagement ou l’achat d’équipements peuvent être indispensables pour faire face à certains handicaps. Quelle que soit votre situation vous pouvez bénéficier d’une aide pour aménager ou équiper le mieux possible votre logement. Par exemple, grâce à l’aide financière “Habiter facile” de l’ANAH, vous pouvez effectuer des travaux et être accompagné durant cette phase.

 

L’accompagnement à l’emploi

La Reconnaissance de la Qualité du Travailleur Handicapé (RQTH)

Il s'agit d'un dispositif permettant l'accès à différentes mesures qui visent à favoriser l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Elle ouvre notamment des droits à des stages de réadaptation ou des contrats d’apprentissage, à un aménagement des horaires de travail et du poste, ou encore à un accompagnement dans les démarches de recherche d'emploi.

Les structures spécialisées

En fonction du type et du degré de handicap, le maintien de l’emploi en milieu dit ordinaire peut ne pas être adapté. Il existe des entreprises spécialisées dans l’accueil et l’accompagnement des travailleurs en situation de handicap comme les ESAT (Etablissements et Services d’Aides par le Travail) ou les EA (Entreprises Adaptées).

 

La mobilité

La carte mobilité inclusion. Elle permet de faciliter les déplacements de la vie quotidienne. Trois mentions coexistent concernant la carte.

1.  « Invalidité » destinée aux personnes ayant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80%.

2. « Priorité pour personnes handicapées » pour les personnes ayant un taux d’incapacité inférieur à 80% mais qui ont des difficultés à se maintenir debout.

3. « Stationnement pour personnes handicapées » attribuée aux personnes ayant des difficultés à se déplacer à pied sur de grande distance ou nécessitant la présence d’un accompagnant dans les déplacements.

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Adulte en situation de handicap, les principales démarches

Mis à jour le :
30
/
05
/
2022

Les aides financières principales

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Elle est destinée à assurer aux personnes handicapées un minimum de ressources. Elle est versée par les CAF ou les caisses de Mutualité Sociale Agricole, elle est accordée sur décision de la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Elle est soumise à condition d’éligibilité que sont l’âge (plus de 20ans), le degré de handicap et le niveau de ressources.

La Prestation de Compensation de Handicap (PCH).

La PCH est attribuée aux personnes en situation de handicap ne pouvant pas réaliser certaines tâches de la vie quotidienne ou avec difficulté. C’est une aide financière qui permet de faire face aux dépenses liées au handicap.

A savoir : La PCH et l’AAH peuvent se cumuler. En revanche, la PCH n’est pas cumulable avec l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). En cas d’éligibilité aux deux dispositifs, il est intéressant de faire le point avant de réaliser votre demande.

 

L’adaptation du logement.

Une baignoire inaccessible, un placard trop haut, un manque d’appuis : des travaux d’aménagement ou l’achat d’équipements peuvent être indispensables pour faire face à certains handicaps. Quelle que soit votre situation vous pouvez bénéficier d’une aide pour aménager ou équiper le mieux possible votre logement. Par exemple, grâce à l’aide financière “Habiter facile” de l’ANAH, vous pouvez effectuer des travaux et être accompagné durant cette phase.

 

L’accompagnement à l’emploi

La Reconnaissance de la Qualité du Travailleur Handicapé (RQTH)

Il s'agit d'un dispositif permettant l'accès à différentes mesures qui visent à favoriser l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Elle ouvre notamment des droits à des stages de réadaptation ou des contrats d’apprentissage, à un aménagement des horaires de travail et du poste, ou encore à un accompagnement dans les démarches de recherche d'emploi.

Les structures spécialisées

En fonction du type et du degré de handicap, le maintien de l’emploi en milieu dit ordinaire peut ne pas être adapté. Il existe des entreprises spécialisées dans l’accueil et l’accompagnement des travailleurs en situation de handicap comme les ESAT (Etablissements et Services d’Aides par le Travail) ou les EA (Entreprises Adaptées).

 

La mobilité

La carte mobilité inclusion. Elle permet de faciliter les déplacements de la vie quotidienne. Trois mentions coexistent concernant la carte.

1.  « Invalidité » destinée aux personnes ayant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80%.

2. « Priorité pour personnes handicapées » pour les personnes ayant un taux d’incapacité inférieur à 80% mais qui ont des difficultés à se maintenir debout.

3. « Stationnement pour personnes handicapées » attribuée aux personnes ayant des difficultés à se déplacer à pied sur de grande distance ou nécessitant la présence d’un accompagnant dans les déplacements.

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Vous serez aussi intéressé par les articles suivants :

Références

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Vous avez aimé cet article.
X
autres personnes.
Vous n'avez pas aimé cet article. Dites nous pourquoi
ici

Créez votre dossier avec toutes vos adresses et solutions adaptées

Besoin d'être accompagné gratuitement dans vos démarches de proche aidant ?

Retrouvez toutes les questions de la communauté

Simplifiez vos démarches de santé dès maintenant