Vous avez besoin d’aide ?
Appelez-nous
Appelez-nous gratuitement au :
09.74.75.25.76
du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Appelez maintenant

Tout savoir sur les consultations préopératoires et comprendre leur importance

La chirurgie est souvent l'un des traitements possible pour une maladie particulière...

Mis à jour le : 11/07/2022
20 mins
Ajouter aux favorisRetirer des favorisTéléchargerGénération du PDF en cours ...
Hospitalisation

La chirurgie est souvent l'un des traitements possible pour une maladie particulière. Que vous subissiez ou non une intervention chirurgicale dépend de nombreux facteurs, dont l'âge, la présence ou l'absence d'autres maladies, votre état de santé et vos souhaits.

Par conséquent, il y a toujours une évaluation préopératoire. On évalue si l’opération est souhaitable, si les avantages sont suffisamment significatifs en termes de qualité de vie attendue et si une sécurité suffisante peut être garantie pendant et après la chirurgie.

Le risque chirurgical est déterminé par l'état physique et psychologique de la personne concernée, le type de maladie et son traitement, et l'anesthésie. Sur la base de cette évaluation, le patient est préparé de manière optimale pour l’opération.

Comment se déroule la consultation préopératoire ?

Le médecin pose des questions détaillées et procède à un examen clinique approfondi.

Le médecin généraliste a connaissance de toutes les données médicales pertinentes. Il est le mieux placé pour évaluer l'état du patient. Il informe l'équipe chirurgicale et l'anesthésiste.

Par conséquent, ces derniers peuvent également évaluer correctement le risque chirurgical. Sur la base des antécédents médicaux et de l'examen physique, les scores de l'ASA (American Society of Anesthesia) sont utilisés pour classer les personnes en fonction de leur condition physique :

  • ASA 1 : patient normal, en bonne santé, non-fumeur, ne consommant pas ou peu d’alcool ;
  • ASA 2 : patient avec maladie légère qui est sous contrôle et qui n’a pas de répercussion sur le fonctionnement quotidien. Par exemple, é, consommation modérée d’alcool, grossesse, obésité avec un indice de masse corporel (IMC) compris entre 30 et 40, hypertension ou diabète bien contrôlé ;
  • ASA 3 : patient ayant une maladie grave ou une ou plusieurs maladies modérées à graves. Par exemple, un diabète qui n’est pas équilibré, une hypertension mal contrôlée, une obésité avec un IMC supérieur à 40, une bronchite chronique (BPCO) modérée à sévère, un traitement par dialyse, un pacemaker, un antécédent de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) il y a plus de 3 mois ;
  • ASA 4 : patient avec une maladie grave qui met la vie en danger. Par exemple une crise cardiaque récente, un problème grave au niveau des valves du cœur (valvulopathie), la mise en place récente d’un stent coronarien ;
  • ASA 5 : patient qui va probablement mourir s’il ne subit pas d'opération.

Comment se prépare l’intervention chirurgicale ?

L'équipe chirurgicale et le médecin traitant déterminent ensemble quel examen préopératoire doit être fait dans votre cas. Cela permet notamment d'écarter certaines maladies ou de débuter un traitement avant l'intervention chirurgicale.

En attendant la date de l'intervention, votre médecin tentera de contrôler au mieux les différentes maladies dont vous souffrez (ex. : diabète, bronchite chronique (BPCO), hypertension artérielle). Le cas échéant, il informera l'équipe chirurgicale de l'évolution de votre situation.  Si vous avez une infection respiratoire juste avant le jour de l’opération sous anesthésie générale, les médecins préfèrent généralement reporter, selon le type d'infection et le type de chirurgie elle-même.

Pourquoi des tests complémentaires ?

Selon le score ASA, le type de chirurgie et le risque cardiaque, votre médecin peut prescrire des tests supplémentaires tels que des analyses de sang, un électrocardiogramme (ECG) et une radiographie pulmonaire. Les règles de base sont les suivantes :

  • Les personnes en bonne santé de moins de 50 ans avec un score ASA de 1 n'ont pas besoin de tests supplémentaires. Cependant, pour les femmes menstruées, l'hémoglobine est mesurée et un test sanguin est effectué pour confirmer qu'il n'y a pas d'anémie.
  • Des tests sanguins de base sont effectués sur des personnes en bonne santé de plus de 50 ans et sur des personnes ayant un score ASA de 2, 3 ou 4. L'analyse requise dépend des antécédents médicaux du patient, du type de maladie subissant une intervention chirurgicale et de sa gravité.
  • Les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire peuvent avoir besoin d'une radiographie pulmonaire et, dans certains cas, d'un test respiratoire plus large (test de la fonction pulmonaire).
  • Les patients souffrant de maladies cardiaques peuvent généralement être vus par un cardiologue. Il peut s'agir d'un ECG, d'une échographie cardiaque (échocardiographie) ou d'une épreuve d'effort.

Comment se passe la décision d'opérer ?

La décision finale sur l’opération, est laissée au chirurgien. Sur la base des résultats des discussions, des tests de laboratoire et des tests supplémentaires, les anesthésistes et les chirurgiens ajustent leurs stratégies au besoin. Par exemple, ils peuvent prendre des mesures pour préparer les patients à haut risque à la chirurgie, telles que l’ajustement des médicaments.

Ils déterminent si vous pouvez subir une intervention chirurgicale à l’hôpital de jour ou si vous devez être hospitalisé. L'hospitalisation est nécessaire dans certaines situations. Par exemple :

  • Laparotomie abdominale (chirurgie abdominale ouverte) ;
  • Patients avec des paramètres instables ayant un score ASA de 3 ou 4 ;
  • Obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40. En dessous, la situation dépend d'autres maladies ;
  • Si vous êtes dépendant à l'alcool ou à la drogue ;
  • Si vous souffrez d'apnée du sommeil sévère ;
  • Lorsqu'il n'est pas possible de retourner chez soi en toute sécurité après la chirurgie en raison du milieu de vie.

Après l’opération, les rendez-vous de rééducation et de soins nécessaires seront pris. Cela peut être organisé par l'hôpital ou votre médecin.

Cet article vous à été utile ?
Faites le nous savoir :
Sources :

Evaluation-et-examens-préopératoires

Notre actualité

Nous vous tenons, Informés

Toute l'actualité
No items found.

Nos outils de recherche

Trouvez les solutions adaptées à votre situation, tout simplement

A l’aide de nos annuaires et simulateurs, découvrez les différents établissements, professionnels, services et aides financières que vous pouvez demander

Etablissements et services

Consultez les différents établissements de santé et services auxquels vous pourrez faire appel.

Je consulte l'annuaire
Professionnels de santé

Trouvez les professionnels de santé qui vous accompagneront près de chez vous.

Je trouve des professionnels
Aides financières

Découvrez vos droits et les aides de financement.

Je découvre mes droits

Nos recommandations en quelques clics

Nous vous recommandons les établissements, services et autres solutions
adaptées à vos besoins proches de chez vous.
Je consulte l'annuaire

Nos expertises

Nous sommes issus de l'alliance des grandes
mutuelles françaises

Grâce aux expertises de ces acteurs majeurs de la santé, nous pouvons
vous offrir des services de qualité.