Vous avez besoin d’aide ?
Appelez-nous
Appelez-nous gratuitement au :
09.74.75.25.76
du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Appelez maintenant

Comprendre l’infarctus du myocarde

L’infarctus est une urgence médicale qui nécessite des soins dans les plus brefs délais.

Mis à jour le : 11/07/2022
20 mins
Ajouter aux favorisRetirer des favorisTéléchargerGénération du PDF en cours ...
No items found.

Le myocarde est le muscle du cœur qui assure la circulation du sang dans l’organisme ainsi que l’apport d’oxygène vers les différents tissus. L’infarctus du myocarde (IDM) aussi nommé « crise cardiaque » se définit par la destruction d’une partie du muscle cardiaque. Il est causé par l’obstruction d’une artère coronaire (artères autour du myocarde) qui alimente normalement le cœur en sang, le privant alors d’oxygène. L’infarctus est une urgence médicale qui nécessite des soins dans les plus brefs délais.  

En France, on dénombre chaque année environ 80 000 infarctus du myocarde provoquant 12 000 décès. (1)

 

Quelles sont les causes de l’infarctus du myocarde ?

L’athérosclérose se caractérise par le dépôt d’une plaque d’athérome (constituée en grande partie de cholestérol) le long de la paroi des artères. Ces dépôts rigidifient les artères et diminuent le passage du sang en direction du cœur. Lorsqu’une de ces plaques se fissure, on observe alors la formation d’un caillot sanguin qui va boucher l’artère en partie ou totalement et interrompre la circulation du sang, nécessaire au fonctionnement du myocarde. (2) Le cœur est alors privé d’oxygène, ce qui entraîne la mort des cellules sur cette zone.

Quels sont les facteurs de risque de l’IDM ?

Deux types de facteurs de risque sont identifiés dans l’IDM :

  • Les facteurs de risque non modifiables : le sexe, l’âge et l’hérédité. L’IDM concerne majoritairement les hommes âgés de plus de 55 ans et les femmes de plus de 65 ans. Les femmes auraient quatre fois moins de risque de faire un infarctus que les hommes, avant la ménopause. (3)
  • Les facteurs de risque modifiables : l’hypertension artérielle, le diabète, l’hypercholestérolémie (taux élevé de cholestérol), le surpoids (indice de masse corporelle (IMC) > 25) et l’obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30), le tabagisme ainsi que le manque d’activité physique.

Quels sont les symptômes de l’IDM et comment agir ?

Une crise cardiaque est une urgence vitale et absolue, le temps est fondamental dans la prise en charge du patient. Les deux premières heures sont déterminantes : plus la circulation est rétablie rapidement et moins le myocarde sera touché.

La douleur apparaît de façon brutale, au repos ou à l’effort, au niveau de la poitrine et dure généralement plus de 20 à 30 minutes. Il s’agit d’une douleur intense pouvant s’étendre jusque dans le bras gauche, les épaules et le dos mais aussi au niveau de la mâchoire.

La douleur peut également être accompagnée d'autres symptômes comme un malaise, des nausées, un essoufflement, des sueurs ou des vertiges.  

Ces signes sont caractéristiques d’un infarctus du myocarde et doivent alerter. Face à ces symptômes clairs ou incertains il est nécessaire d’appeler le SAMU (15 ou le 112).

L’IDM peut également survenir sans douleur ou avec une douleur atypique. (4) C’est notamment le cas chez la femme où la douleur peut être localisée au niveau de l’estomac. (5)

Quelle est la prise en charge ? Et quels sont les traitements instaurés ?

L’objectif de la prise en charge, dès l’arrivée à l’hôpital, est de désobstruer l’artère le plus rapidement possible afin de rétablir la circulation sanguine vers le cœur.

En fonction du délai d’intervention après les premiers symptômes ressentis, deux prises en charge sont possibles :

  • Lorsque le délai d’intervention est inférieur à 90 min : une angioplastie est réalisée, cette méthode consiste à élargir et dilater l’artère bouchée à l’aide d’un ballonnet gonflable introduit par un cathéter (petit tube fin et souple) dans une artère du bras jusqu’à l’artère coronaire concernée. Un stent (petit ressort métallique) est également placé à l’intérieur de l’artère pour la maintenir dilater et que le sang circule à nouveau.  
  • Lorsque le délai d’intervention est supérieur à 90 min : la thrombolyse est effectuée, il s’agit de l’administration d’un médicament permettant la dissolution du caillot.

Les conséquences de l’IDM dépendent de l’atteinte du myocarde. Les complications les plus souvent retrouvées sont l’accident vasculaire cérébral (ou AVC), l’insuffisance cardiaque chronique, les récidives ou encore l’obstruction des artères au niveau des jambes.

A l’issue de l’une de ces interventions d’urgence, le cardiologue instaure un traitement durant l’hospitalisation. Plusieurs médicaments seront prescrits dans l’objectif de limiter les récidives, de réguler le rythme cardiaque, de contrôler et corriger certains facteurs de risque (diminuer le taux élevé de cholestérol, éviter la formation de plaques d’athérome, réguler la tension artérielle), …

Un traitement d’urgence sera également prescrit et sera à utiliser par le patient s’il ressent des douleurs similaires à celles qu’il a pu ressentir lors de son premier infarctus avec une intensité plus ou moins forte.

Si la douleur persiste, il faut appeler le SAMU. Dans tous les cas, le médecin traitant doit être consulté dans la journée. Le patient ou son entourage ne doit jamais hésiter à appeler le SAMU.

Les règles hygiéno-diététiques à connaître

En complément du traitement instauré, il est fondamental que le patient modifie certaines de ses habitudes, comme l’arrêt du tabac, la pratique d’une activité physique adaptée et régulière (30 minutes/jour), une perte de poids pour atteindre un IMC inférieur à 25, une alimentation équilibrée et une consommation d’alcool modérée.

L’accompagnement et le suivi après un IDM

A la fin de son hospitalisation, il est généralement proposé au patient de suivre une réadaptation cardiovasculaire pour optimiser la récupération des capacités du muscle cardiaque. Cette réadaptation sera également l’occasion d’optimiser les traitements et d’aider le patient dans leur prise mais aussi dans l’adoption des bons réflexes.

De plus, l’année suivant l’infarctus est ponctuée de rendez-vous chez le médecin traitant et chez le cardiologue.

Conclusion

Les avancées thérapeutiques, l'amélioration des soins ainsi que la sensibilisation du grand public ont permis de réduire de façon considérable le taux de mortalité lié à l’infarctus du myocarde. De plus, les recherches en cours laissent présager d'autres avancées à venir.

Cet article vous à été utile ?
Faites le nous savoir :
Sources :
  1. Inserm. Infarctus du myocarde– (En ligne) - https://www.inserm.fr/dossier/infarctus-myocarde/  
  2. Fédération française de cardiologie. L’infarctus du myocarde – (En ligne) - https://www.fedecardio.org/je-m-informe/l-infarctus-du-myocarde/
  3. CHU Rouen Normandie. Angioplastie – (En ligne) - https://www.chu-rouen.fr/les-maladies-des-arteres-coronaires/angioplastie/
  4. Ameli. Infarctus myocarde, définition survenue des facteurs favorisants – (En ligne) - https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/infarctus-myocarde/definition-survenue-facteurs-favorisants  
  5. Vidal. Infarctus du myocarde –(En ligne) - https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/apres-infarctus-myocarde.html

Notre actualité

Nous vous tenons, Informés

Toute l'actualité
No items found.

Nos outils de recherche

Trouvez les solutions adaptées à votre situation, tout simplement

A l’aide de nos annuaires et simulateurs, découvrez les différents établissements, professionnels, services et aides financières que vous pouvez demander

Etablissements et services

Consultez les différents établissements de santé et services auxquels vous pourrez faire appel.

Je consulte l'annuaire
Professionnels de santé

Trouvez les professionnels de santé qui vous accompagneront près de chez vous.

Je trouve des professionnels
Aides financières

Découvrez vos droits et les aides de financement.

Je découvre mes droits
VOS RECHERCHES en quelques clics
Retrouvez les établissements, services et autres solutions
adaptées à vos besoins proches de chez vous.
Je consulte l'annuaire

Nos expertises

Nous sommes issus de l'alliance des grandes
mutuelles françaises

Grâce aux expertises de ces acteurs majeurs de la santé, nous pouvons
vous offrir des services de qualité.